Ce qu’il faut savoir pour vapoter du CBD avec une cigarette électronique

Le liquide CBD, de par sa composition et de ses effets, ne se vapote pas de la même manière qu’un e-liquide traditionnel et il convient d’adapter son matériel et sa fréquence de consommation.

Quelle cigarette électronique utiliser avec le CBD ?

Il est possible d’utiliser n’importe quelle cigarette électronique pour vapoter un e-liquide CBD, mais certaines précautions doivent être prise, car le liquide CBD est de nature plus visqueuse qu’un autre liquide et entraîne un hit ou contraction de la gorge au passage de la vapeur plus important.

Il est conseiller d’utiliser une vape à faible puissance et en inhalation indirecte avec un tirage serré.

Pour cet usage il faut utiliser de préférence des vapoteuses très simples pour débutants dont les réglages sont faciles et dont la puissance est limitée. La vapoteuse Pen en est un bon exemple. C’est une cigarette électronique sans réglage. Les cigarettes électroniques de type POD sont également conseillées.

Il est aussi souhaitable d’utiliser un clearomiseur exclusive à vos liquides CBD qui ont parfois un goût très prononcés, surtout s’ils sont à base de terpènes. Cela évite de changer de résistance et de nettoyer à fond le réservoir chaque fois que l’on changera de type de liquide.

Quels réglages utiliser pour vapoter du CBD ?

Il est préférable de choisir :

  • une vape possédant une résistance dont la valeur est supérieur à 1 ohm pour un petit débit d’air ;
  • un réservoir de petite taille à cause de la viscosité de liquide ;
  • une puissance de la batterie d’environ 15 Watts, 30 Watts maximum ;
  • la température de vaporisation doit être 180 degrés.

Ces réglages permettent en outre de faire des économies importantes car le CBD est un liquide plutôt onéreux.

Quels produits à base de CBD peut-on vapoter ?

Il ne faut pas confondre huile de CBD et  e-liquide au CBD. Les vapes ne fonctionnent qu’avec des e-liquides ; composés de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG)  adaptés à la vape.

Le rapport entre ces 2 substances détermine la quantité de vapeur et la puissance des saveurs. Ainsi :

  • pour un effet léger, il faut choisir un dosage de 50 à 100 mg ;
  • pour un usage ponctuel, il faut choisir un dosage entre 150 et 200 mg ;
  • pour un usage récréatif (vapoteur aguerri), il faut choisir un dosage entre 300 et 400 mg.

Vapoter de l’huile de CBD est interdit, car nous n’en connaissons pas les effets. De plus, l’huile risque d’endommager votre e-cigarette.

Il est en revanche possible d’utiliser des cristaux à diluer dans une base neutre.

Par ailleurs, il vaut mieux éviter que le e-liquide contienne du propylène glycol qui est une substance chimique. La glycérine naturelle est à privilégier. Les produits français, soumis à des règles strictes, et certifiés bio, de même que les marques connues sont également préférables.

Enfin, il est possible de choisir des liquides contenant des arômes pour atténuer le goût graisseux du CBD.

Comment vapoter du CBD ?

Contraitement à l’effet des liquides traditionnels, le CBD doit se consommer par courtes périodes de 15 à 20 minutes espacées, car ses bénéfices apparaissent dans le temps. Il convient donc de privilégier des séances de vape courtes mais intenses. Il faut également adapter le dosage du CBD en fonction du résultat souhaité pour lutter contre la dépendance au tabac.

CBD et nicotine font ils bon ménage ?

La nicotine possède des propriété excitantes qui inhibent les propriétés relaxantes du CBD. Il convient donc d’espacer les séances de vape au CBD de quelques heures de celles à la nicotine afin d’en garantir les meilleurs effets et résultats. Il est cependant possible de mélanger de la nicotine et du CBD dans le même e-liquide, mais sans intérêt pour la raison citée précédemment.

Le CBD peut-il être dangereux pour la santé ?

Le CBD ne provoque aucune dépendance. Cependant, vapoter du CBD n’est pas sans risques puisque même s’il s’agit d’une substance qui ne contient pas de psychotropes, mais qui possède des effets anxyolytiques suivant les dosages utilisés. Le CBD est déconseillé aux femmes enceintes et il conviendra de réduire ou même d’arrêter son usage si l’on ressent de fortes somnolences. Le CBD peut être utilisé dans le cas d’un sevrage tabagique ou à certaines drogues dures, mais ne doit pas être consommé comme médicament.

Scroll to Top